Recherche dans les articles

mardi 10 novembre 2020

Let's talk about innovation with...

 Olivier Pinol, from  




Interview of october 13, 2020, conducted by rOmain Thouy


38th article in a series of interviews conducted on the management of innovation in the field of creative industries (video games, animated films) of the Occitanie region.

Olivier Pinol
Olivier Pinol is founder, chairman and chief creative officer of Dwarf Animation studio. Established in Montpellier since 2010, Dwarf is an animation studio specializing in high quality 3D, combining artistic know-how and cutting-edge technology. Initially a service provider, Dwarf has also recently been developing its own content.

Education: communication Visuelle, AxeSud and Objectif 3D
  • His 1st film: Immortal, ad vitam (Enki Bilal, 2004)
  • His 1st big success: Schrek the third (Chris Miller, 2007)
  • His last big success: Avatar (James Cameron, 2009)


“How did I get into animation industry? I followed my instincts and my mentors. 

I had a rather atypical schooling and early career, complicated. I left the general course very early to orient myself towards studies in drawing and follow up on training in visual communication. It helped me get into the advertising business. Thanks to my parents, I was also able to follow a private school career, at Axe Sud. In 1998/99, I discovered 3D in one of the first Montpellier schools, Objectif 3D.

Instinctively, at that time, I was convinced that I would do something in this area.

mardi 3 novembre 2020

Parlons d'innovation avec...

Olivier Pinol, de  



Interview du 13 octobre 2020, réalisée par rOmain Thouy


38ème article d’une série d’interviews réalisées sur la gestion de l’innovation dans le domaine des industries créatives (jeux vidéo, films d’animation) de la région Occitanie.

Olivier Pinol
Olivier Pinol est fondateur, président et directeur de la création de Dwarf Animation. Implanté à Montpellier depuis 2010, Dwarf est un studio d’animation spécialisé dans la 3D de très haute qualité, alliant savoir-faire artistique et technologie de pointe. Initialement prestataire de services, Dwarf développe également ses propres contenus depuis peu.

Formation : communication Visuelle, AxeSud et Objectif 3D
  • son 1er film : Immortel, ad vitam (Enki Bilal, 2004)
  • son 1er gros succès : Schrek le troisième (Chris Miller, 2007)
  • son dernier gros succès : Avatar (James Cameron, 2009)


“Comment je suis tombé dans l’industrie de l’animation ? J'ai suivi mon instinct et des mentors. 

J’ai eu un parcours scolaire assez atypique et un début de carrière, compliqué. J’ai quitté le cursus général très tôt pour m’orienter vers des études dans le dessin et enchainer sur une formation en communication visuelle. Cela m’a aidé pour entrer dans le milieu de la publicité. Grâce à mes parents, j’ai pu également suivre un parcours scolaire dans le privé, chez Axe Sud. En 1998/99, j’ai découvert la 3D dans une des premières écoles montpelliéraines, Objectif 3D.

Instinctivement,
à ce moment-là, j’avais la certitude que je ferais quelque chose dans ce domaine.

lundi 5 octobre 2020

Parlons d'innovation avec ...

Frédéric Maury
de Tomato Sound Factory



Interview du 11 septembre 2020, réalisée par rOmain Thouy


37ème article d’une série d’interviews réalisés sur la gestion de l’innovation dans le domaine des industries créatives (jeux vidéo, films d’animation) de la région Occitanie.

Frédéric Maury est chef opérateur son, chef monteur son, mixeur et fondateur du studio Tomato Sound Factory, spécialisé dans l’enregistrement et la  post-production sonore pour les films et la musique.

Formation : ISAV, université Paul Valéry (Montpellier)
  • sa 1ère post production en tant qu’assistant : Pécheur d’Islande, un téléfilm de Daniel Vignes
  • sa 1ère post production en tant que chef monteur son : La Femme rêvée, un téléfilm de Miguel Courtois
  • son 1er gros succès : La réussite de la construction du studio à Montpellier
  • son dernier gros succès :  à venir et j’espère que ce ne sera pas le dernier...

"Je suis arrivé à Montpellier en 1987, pour faire des études de cinéma, après avoir passé deux ans à la faculté des sciences de Bordeaux. J’étais passionné par le son depuis mon enfance. J’ai toujours écouté beaucoup de musique. J’ai étudié un peu la musique, mais je ne suis pas musicien. On peut dire que je ne suis pas pratiquant ! Je ne joue pas d’un instrument sérieusement et c’est tant mieux pour le public, dans tous les cas - Rires.
J’ai joué pendant quelque temps dans un groupe et je m’occupais aussi du son. Petit à petit, j’ai laissé tombé l’instrument car je m’en sortais beaucoup mieux avec le son. Ensuite, pendant mes études de cinéma, j’ai commencé à travailler en sonorisation pour des concerts et aussi sur des tournages de courts métrages. C’était autour de mes 20 ans. J’étais à l’université Paul Valéry, à Montpellier, en section ISAV [Image, Spectacle et AudioVisuel]. Je suis allé jusqu’au Master 1, avec pour sujet de mémoire, La perception du message sonore au cinéma, dans la filière de cinéma ethnographique avec Maxime Scheinfeigel comme directrice de mémoire.”

Nos articles les plus lus