Recherche dans les articles

mercredi 12 février 2020

Parlons d'innovation avec...

Gabriel Grapperon de Bloom Pictures

Interview du 17 janvier 2020, réalisée par rOmain Thouy


32ème article d’une série d’interviews réalisés sur la gestion de l’innovation dans le domaine des industries créatives (jeux vidéo, films d’animation) de la région Occitanie.
Gabriel Grapperon, co fondateur et directeur technique du studio Bloom Pictures, spécialisé dans les films d’animation 3D, pour la publicité, la bande-annonce ou le long métrage.

Formation : Supinfocom (Arles)

  • son 1er film : Garden Party
  • son 1er gros succès : Garden Party, nominé aux oscars en 2018 dans la catégorie “Short Animated Film”
  • son dernier gros succès : Maestro

"Plus jeune, je voulais faire de l’animation. J’ai commencé quand j’étais au collège et j’ai appris, à ce moment là, par un ami de ma soeur qui avait fait le MOPA, qu’il était possible d’en faire son métier. J'étais particulièrement intéressé par les aspects informatiques et techniques, mais j’ai pris pas mal de cours de dessin. Après mon baccalauréat, je suis rentré à Supinfocom, qui était sur Arles à l'époque, pour 5 ans d’étude. C’est là que j’ai rencontré les 4 autres futurs associés de Bloom Pictures. J’ai beaucoup apprécié le fait que cette école nous ai enseigné les techniques de narration en parallèle de la technique d’animation, avec des enseignants très portés sur la scénarisation et la réalisation, car c’est quelque chose qui nous a été très utile par la suite. Nous avions de très bons professeurs.

lundi 3 février 2020

Rétrospective de la global game jam 2020 made in Montpellier ! ( 1 / 3 )


Dans cet article découpé en 3 parties, je vous propose de revivre quelques moments forts de la Global Game Jam 2020 qui s'est déroulée sur Montpellier du 31 janvier au 2 février.

L’association Push Start, cluster du jeu vidéo de la région Occitanie, organisait une session dans l’espace Capdeville de la Région Occitanie. Comme je suis membre de l'association, je me suis proposé pour couvrir l’événement.

Voici, en exclusivité mondiale, la première partie de cette rétrospective…
3, 2, 1. Ignition...

Rétrospective de la global game jam 2020 made in Montpellier ! ( 2 / 3 )




Seconde partie de l'article sur la rétrospective de la Global Game Jam organisée par Push Start qui s'est déroulée à Montpellier, espace Capdeville, du 31/01/2020 au 02/02/2020



Je vous propose de retrouver nos jammers après la première nuit, plus ou moins blanche pour certains.

Rétrospective de la global game jam 2020 made in Montpellier ! ( 3 / 3 )


Troisième et dernière partie de l'article sur la rétrospective de la Global Game Jam organisée par Push Start qui s'est déroulée à Montpellier, espace Capdeville, du 31/01/2020 au 02/02/2020



Dimanche 02/02, 10h04 :
Oui, je sais, j’ai rejoint les jammers assez tard, ce matin-là.

jeudi 23 janvier 2020

Parlons d'innovation avec...

Benoît Illinger de Coodio


Interview du 16 janvier 2020, réalisée par rOmain Thouy


31ème article d’une série d’interviews réalisés sur la gestion de l’innovation dans le domaine des industries créatives (jeux vidéo, films d’animation) de la région Occitanie.

Benoît Illinger, pilote du projet Coodio, le futur cluster Audio, Radio et Voix français. Coodio est un projet de coopérative rassemblant des acteurs de la radio, de l'audio et de la voix de tout type : radios, éditeurs de contenu, fournisseurs d’outils, studios, start-up (appli, podcast, hifi…), formations, recherche et institutions du secteur qui souhaitent s’engager dans une démarche partenariale.

Formation : DEA d’économie politique internationale

"Avant de piloter le projet Coodio, pendant 10 ans, j’ai accompagné les entreprises à s’installer sur le sol montpelliérain pour le compte de Montpellier Méditerranée Métropole. A travers cette mission, j’ai été amené à rencontrer de nombreuses entreprises, dont certaines du domaine des industries créatives. Toutes ces entreprises revendiquaient, en terme d’environnement, des besoins d’implantation très particuliers.

mardi 14 janvier 2020

Parlons d'innovation avec...

Salim Zein de l'association ECDC


Interview du 22 novembre 2019, réalisée par rOmain Thouy


30ème article d’une série d’interviews réalisés sur la gestion de l’innovation dans le domaine des industries créatives (jeux vidéo, films d’animation) de la région Occitanie.

Salim Zein
Salim Zein, directeur de l’association ECDC (Éduquer Créer Divertir Cultiver). Fondée en 2012, cette association est spécialisée en éducation numérique créative et innovante. Elle a mis au point une méthode qui s’appelle “Arcadémie” et qui permet, sans pré-requis, de fabriquer rapidement un jeu vidéo sous différents formats (½ journée, 1 journée, ou plus). Ce procédé pédagogique permet de découvrir le travail d’une équipe de fabrication de jeu vidéo et les composants fondamentaux qui le compose : le code, le son et l’image. Pour les formations proposées, l’équipe ECDC se déplace, sur demande, dans les écoles, les associations, les médiathèques, les maisons de quartiers, en zones prioritaires mais aussi dans des zones rurales, grâce à son propre parc de matériel informatique mobile.

Formation : Master d’Histoire, de Fictions Numériques (Game Design), Master Métiers des Arts et la Culture, Ingénierie Culturelle.

  • son 1er jeu : “Camille et le Maître-Cube”
  • son 1er gros succès : “E.L.E.C.T.R.O.N” (1er Prix / Prix national de l’audace artistique et culturelle 2017 / Fondation Culture et Diversité / Académie de Montpellier)
  • son dernier gros succès : “Walking on the Mood”

"En 1995, j’ai fait 2 rencontres qui ont marquées ma vie : la première est devenue ma femme, et la seconde, c’était la conseillère culturelle qui s’occupait de l’action culturelle au Liban. C’est grâce à elle que j’ai créé, avec une petite équipe, le centre culturel français de Tyr, au sud Liban. En 1996, j’ai acheté mon premier ordinateur. Et j’ai acheté et joué à tous les jeux qui sortaient entre 1996 et 2000. J’ai fait plusieurs métiers dans cette même période, notamment de la médiation culturelle et je suis devenu développeur culturel pour des collectivités.

jeudi 9 janvier 2020

Parlons d'innovation avec...

Jesse Himmelstein de Play Curious


Interview du 29 novembre 2019, réalisée par rOmain Thouy


29ème article d’une série d’interviews réalisés sur la gestion de l’innovation dans le domaine des industries créatives (jeux vidéo, films d’animation) de la région Occitanie.

Jesse Himmelstein, co-fondateur et développeur du studio Play Curious. Ce jeune studio se spécialise sur le développement de jeux de vulgarisation scientifique et technologique. Il vient de sortir une version beta de son 3ème jeu : BlockChain Battle, qui permet de comprendre simplement les principes de bases de la blockchain. Pour y parvenir, le joueur incarnera Draper, un hacker expert en cryptographie en cyber sécurité. Ses premières missions seront de tester la sécurité de la cryptomonnaie Octor.

Formation : Doctorat en robotique.

  • son 1er jeu : Sporks Up! un jeu pédagogique pour comprendre ce qui est dans les aliments.
  • son 1er gros succès : RPS Ultimate Fighting Championship n’a pas été un succès commercial, mais c’était un travail assez bien realisé entre moi, Jean-Christophe Letraublon, et Quentin Jouret, qui nous as aussi fait les illustrations sur Quartier des Légendes.
  • son dernier gros succès : Ce n’est pas encore un gros succès, mais je suis assez fier de Blockchain Battle car nous avons pu communiquer sur un sujet assez complexe avec intrigue et humeur.
"Avec Jean-Christophe Letraublon, nous avons créé le studio Play Curious en janvier 2018. J’étais programmeur à la base, après avoir fait une thèse en robotique, mais j’ai toujours eu envie de travailler dans le jeu vidéo. A l’époque, il n’y avait pas ou peu d’entreprise qui faisait cela dans la région de Toulouse. J’ai commencé à travailler dans la réalité virtuelle, puis je suis parti sur Paris, dans le jeu vidéo éducatif. Ma thèse m’a aidé à travailler dans ce domaine, notamment grâce aux aspects recherche. Cette activité m’a permis de découvrir un peu plus la scène du jeu vidéo indépendant que je ne connaissais pas vraiment avant.

lundi 6 janvier 2020

Meilleurs vœux 2o2o !


Nos articles les plus lus